Code de bonne conduite

 Nous, participants au Dialogue Politique, soussignés :

  • Tenant compte des évènements douloureux survenus avant, pendant et après l’élection présidentielle du 27 août 2016, lesquels ont occasionné des violences multiformes ;
  • Convaincus que l’organisation d’un Dialogue Politique inclusif et sans tabou concourt à l’apaisement du climat politique et à la préservation de la paix et de l’unité nationale ;
  • Considérant, la Constitution, les lois et règlements en vigueur en République Gabonaise ;
  • Profondément attachés au respect des droits de la personne humaine consacrés par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples de 1981, la Charte Nationale des Libertés de 1990, droits consacrés par la Constitution de la République gabonaise ;
  • Soucieux de garantir la paix et la stabilité politique, le développement économique et social de la République Gabonaise pour les générations actuelles et futures ;
  • Conscients du rôle capital des acteurs politiques, de la société civile et des citoyens dans la construction de la démocratie ;

Adoptons le présent Code de bonne conduite qui va régir nos rapports lors du Dialogue Politique, et nous engageons à :

  • promouvoir un esprit républicain par l’instauration d’un climat de confiance entre les Participants ;
  • agir de façon à sauvegarder, promouvoir et renforcer la paix, l’unité et la cohésion nationales dans nos comportements, paroles, faits et gestes et à nous traiter avec respect, tolérance et sans aucune discrimination ;
  • retenir le consensus comme mode de prise de décisions ;
  • nous abstenir de tout acte susceptible de porter atteinte aux objectifs du Dialogue Politique ;
  • proscrire tout propos à caractère régionaliste, ethnique, raciste, sexiste, injurieux ou religieux ;
  • proscrire tout recours à des personnes physiques ou morales dans le but de porter atteinte aux objectifs du Dialogue Politique ;
  • proscrire toute manipulation, intimidation ou corruption d’autres participants au Dialogue Politique;
  • nous interdire de divulguer, par quelque moyen que ce soit, les informations relatives au Dialogue Politique avant qu’elles ne soient rendues publiques.
  • veiller à l’application et au respect du présent Code de bonne conduite ;
  • accepter les conclusions du Dialogue Politique ;
  • ne réviser le présent Code que par consensus.

Le présent Code de bonne conduite entre en vigueur dès sa signature.

 

Publié le 8 Mars à 21h42