Dialogue Politique: Les rapports des commissions 3 et 4 adoptés

Après plusieurs semaines de réflexions et de discussions, les rapports des commissions 3, Modernisation de la vie publique et 4, Consolidation de la paix et de la cohésion nationale viennent d’être adoptés ce jour à l’unanimité des commissaires de l’Opposition et de la Majorité. Les deux documents, en plus des rapports de la commission 1 et 2 attendus pour adoption lundi 22 mai 2017, seront présentés vendredi prochain au Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba au cours d’une cérémonie officielle.

Commencé le 28 mars avec la phase citoyenne, les travaux du dialogue politique tirent vers leur fin. La commission 3, Modernisation de la vie publique et 4, Modernisation de la paix et de la cohésion nationale viennent d’être adoptés à l’unanimité par l’ensemble des commissaires.

 Pendant plusieurs jours, les commissaires des deux camps ont passé en revue la situation du Gabon et ont pris des décisions relatives aux problèmes déclinés dans les différentes thématiques discutées en commission. Reste par la suite leur adoption par voie réglementaire après la présentation du rapport au Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba vendredi prochain.

Le rapport de la commission 3 était lu par les co rapporteurs Josué Mbadinga pour le compte de la Majorité et Théophile Niembo Makita pour l’Opposition tandis que la commission 4 était présenté par Patrick Eyogo Edzang et Madeleine Berre respectivement co rapporteur Opposition et Majorité

La commission 3, celle de la Modernisation de la vie publique, a traité des conditions de création et de financement des partis politiques. Les différents débats ont abouti à la prise, par consensus, des propositions allant dans le sens du fonctionnement des partis politiques et de leur financement ; du règlement des différends au sein et entre les partis politiques ; de la révision de la loi sur les associations ; le réexamen des conditions de création, de financement et de fonctionnement des syndicats ; le réexamen des conditions de l’exercice de la liberté de la presse et de la communication (Code de la Communication, CNC, etc…) ; le cumul des mandats ; la retraite des élus locaux et éventuellement d’autres catégories.

La commission 4, Consolidation de la paix et de la cohésion nationale a discuté et proposé des sujets allant dans le sens de la contribution des partis politiques dans la consolidation de la paix et la cohésion nationale ; le statut de l'Opposition ; le statut de la Majorité ; la relance du développement économique, social, culturel et environnemental et la prise de mesures en faveur de la réconciliation nationale.

Pour les points de désaccords, les commissaires ont laissé l’arbitrage aux membres du bureau du dialogue politique.

A noter qu’en marge de cette plénière se tenait une rencontre, celle de la commission 1, Réformes des institutions et consolidation de l’état de droit démocratique. Les commissaires de cette thématique ont discuté sur deux points à savoir la question de la récusation et du déport du juge constitutionnel non sans oublier la crise dans la justice. Une plénière est prévue lundi pour les deux commissions 1 et 2.

Galerie photo

Publié le 20 Mai à 20h55